Bat teste le nouveau foil Slingshot Overglide NF2

Dans: Kitesurf Le: jeudi, juin 23, 2016

Bat a testé pour nous le nouveau foil Slingshot HOVERGLIDE NF2 2016 monté sur la board DWARFTCRAFT 5'4". Voici son compte rendu :

Test foil slingshot Hover Glide NF2 2016 / DwarftCraft 54”

Lieu: Touquet Canche et mer
Conditions : N 10-20nds

Programme du test Foil:

Ce foil en aluminium est le foil débutant et freeride de la gamme de foil slingshot. Au prix d’un poids un peu plus élevé que les foils carbones, sa construction en aluminium le rend effectivement résistant à tout choc ou maltraitance hautement probable lors de l’apprentissage. La construction est à l’image de slingshot : béton, la visserie inox à gros diamètre est de qualité, les différentes pièces en aluminium s’emboitent avec précision les unes dans les autres, Slingshot n’a pas lésiné sur la qualité. Un teintage de l'aluminium dans la masse à la place de l’ensemble gelcoat/peinture du plus bel effet aurait été un plus pour rendre le tout encore plus indestructible. Finalement un bien maigre défaut qui permet de garder le foil accessible en terme de prix et qui n’est guère un problème sur nos grandes plages sablonneuses.

Côté planche nous avons pu essayer la Dwarf Craft 54” (137,1cm x 45,7cm), dotée d’un coeur EPS et d’une construction en fibre classique elle est très légère, son pont au concave creusé permet d’abaisser le centre de gravité tout en gardant du volume. Le double rail souvent utilisé en compétition permet d’ajuster le positionnement du foil de manière précise. C’est un vrai plus car la planche pourra être utilisée avec un autre foil au shape différent ou avec des ailes et un fuselage différent.

En navigation:

Réglage recommandé : straps avant 1 trou en arrière de la position la plus avancée et foil positionné sur la graduation 3,5cm.

Sans surprise la grande surface de l’aile avant procure un lift immédiat et le foil décolle sans action du rider avec moins de 7 noeuds de vitesse. La position est agréable, équilibrée et l’assiette est facile à tenir, on ne sent plus le poids du foil en aluminium, on est totalement dans le programme.

Petit test de remontée au vent : et là grande surprise, la grande portance de l’aile avant permet d’atteindre des angles de remontée au vent hallucinant tout en restant en vol. Certes la vitesse est réduite 13-15 noeuds mais ‘angle est tel que la vitesse de remontée au vent réel (VMG) est très bonne.
Au travers, la vitesse de croisière se stabilise aux alentours de 15 noeuds, plutôt agréable pour l’apprentissage pour ne pas se faire peur ni mal. En poussant un peu sur les jambes et en envoyant un peu plus de puissance, le foil prend à 19-20 noeuds… la traînée commence à se faire sentir, le foil apprécie moins le surtoilage nous sommes clairement en dehors du programme débutant/ freeride cool.

Au largue, aucune torsion ressentie dans le mat comme dans certains modèles aluminium du marché, il n’y a donc aucune sensation de flou et d’inconfort, on se sent en sécurité.

En navigation la planche est très agréable, son pont creusé est très réussi et la glisse lors des touchettes est excellente. Le volume modéré rendra l’apprentissage les premiers jours un peu plus aquatiques mais la faible vitesse d’envol nécessaire au Hover Glide 2016 prendra vite le dessus après quelques sessions. Les manoeuvres sur l’eau passent avec un peu de vitesse et une bonne relance de la voile, les manoeuvres en l’air type virement seront impitoyables car la planche courte sans volume sur l’avant pardonneront difficilement les imprécisions d’assiette.


Voir Bat en action en foil :


Comments

Laisse un commentaire

Haut